Courrier au Maire dans le cadre de nos préoccupations liées au "FESTIVAL"

Septeuil MAG 5 de la ville de SEPTEUIL

Préoccupés par le projet de Festival envisagé par le Maire , et cela sans en avoir informé sérieusement les Septeuillais, nous continuons nos actions en interpellant une nouvelle fois sur ce sujet  le maire de tous les Septeuillais Dominique Rivière 

 


 ______________________________________________________________________________

                                                                                                         Septeuil, le 31 juillet 2015

 

 

                                                                                                    Monsieur Dominique RIVIERE

                                                                                  Maire de Septeuil

                                                                                   78790 SEPTEUIL

                                                                                                        

Objet : projet du 1er Festival Alter Echoes en plein air à Septeuil.

 

Monsieur le Maire,

Notre association n’a pas compris l’hostilité violente manifestée à son égard par vous-même et  votre équipe, lors de la réunion de travail que nous vous avions demandée pour faire le point sur ce projet de festival en plein air, qui inquiète les Septeuillais, en l’absence de toute communication précise de la mairie sur ce projet, dans les bulletins municipaux N°4 et N°5.

De notre côté, nous avons demandé depuis, à deux reprises, de pouvoir rencontrer le président de l’association Adubtion, organisateur du Festival, sans succès.

Face à ces refus de dialogue et d’échange d’informations, notre association a continué à étudier ce dossier, ce qui nous a amené à  «  faire part des très vives inquiétudes des habitants de Septeuil » à Monsieur le Sous-Préfet de Mantes la Jolie, dans un courrier  argumenté, daté du 12 juillet 2015, que vous trouverez en PJ, avec ses annexes.

Une autre de nos préoccupations majeures est la quasi-inaccessibilité automobile du lieu du festival, à partir de la route des Plains, via des chemins ruraux à une seule voie et l’emprunt obligatoire du GR 11, sur plusieurs centaines de mètres : notre constat est qu’il est illusoire et dangereux de faire croire que le  festival peut être desservi sans danger par cet itinéraire à voie unique non revêtu. Ceux qui pratiquent ce GR savent aussi qu’il y a accumulation d’eau stagnante et formation d’ornières dans le dernier virage du GR 11, lorsque le temps est humide et pluvieux.  Une vérification facile de l’accessibilité est  d’aller soi-même en voiture jusqu’au terrain Ozilou, lieu retenu par la mairie pour la tenue du festival en plein air.

Dans cet esprit, notre association a pris contact avec le ministère de l’environnement pour que soit reprécisé le statut des GR pour la circulation automobile ; vous trouverez en PJ notre courrier  du 21 juillet 2015.

Nous continuons à agir dans ce sens, et sommes toujours à votre disposition pour pouvoir enfin rencontrer l’organisateur avec les autres associations locales  dont les adhérents se sentent concernés par un tel projet.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire  l’expression de mes meilleures salutations.

 

 

Pour l’association Septeuil-ADIC

                                                                                                                                                                                                                                                                          Yannick LE CORRE, président

 

Copie:   Monsieur le Sous-Préfet de Mantes-la –Jolie,

 .